Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue...

Bienvenue sur le site de la BarFixe! Le but de ce blog est de réveler les dessous de la vie locale et/ou politique de Bar-le-Duc. Bien entendu, toutes les personnes le souhaitant peuvent intervenir en laissant des commentaires sur chacun des articles. Un droit de réponse vous est aussi réservé si vous vous sentez personnellement concerné par un de nos articles. Pour exercer ce droit de réponse, ou pour nous communiquer des scoops ou infos bouillantes, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et/ou articles à barfixe@live.fr .
Pour recevoir les articles de BarFixe, dès leur parution, dans votre boite mail, inscrivez-vous à notre newsletter gratuite (pour en savoir plus
cliquez ici).

Prochains Conseils :

Prochaines réunions publiques du Conseil Municipal :



Prochaines réunions publiques de la Communauté d'Aglomération Meuse Grand Sud :



Ces réunions publiques se déroulent à 18h15 dans la salle du Conseil Municipal, en Mairie de Bar-le-Duc.

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 06:00


Ce week-end, les élus barisiens de l’opposition ont écrit une lettre ouverte à Madame Jaquet, Maire de Bar-le-Duc concernant la fermeture définitive du bassin extérieur de la piscine. C’est « la condamnation d’un équipement cher au cœur des Barisiens. Fini le grand bain extérieur de 50 m entouré d’une aire de pique-nique, avec vue imprenable sur la ville ! […] Nous considérons votre choix comme une véritable sanction pour les Barisiens qui tombe comme un couperet en cette période de crise où, par obligation ou par prudence, beaucoup de familles renonceront à partir en vacances cet été » expliquent les élus de la minorité municipale.

En effet, Martine Huraut, Chantal Klotz, Catherine Kos, Hélène Lemoine, Serge Broggini, Bernard Delevert, Bernard Dolizy et Alain Hauet (les 8 membres de l’opposition) s’insurgent contre la fermeture  du bassin d’été mais aussi contre la manière dont l’adjoint aux Sports, Roland Corrier, a annoncé cette nouvelle lors du Conseil Municipal du 16 mars dernier. « Dans notre esprit, il s’agissait d’une fermeture temporaire, le temps pour vous et vos services de mener les études pour trouver les solutions techniques conduisant à sa réouverture. […] D’information pour avis, le propos s’est transformé en acquis. Cette façon de procéder ne correspond  pas à la démocratie que vous annoncez mettre en œuvre ! » développe la minorité. Sans oublier cet article, paru le 22 mars dernier dans l’Est Républicain, dans lequel le chef de service des Sports de la ville argumente cette fermeture en expliquant que les jeunes d’aujourd’hui « ont tous une piscine en plastique dans leur jardin ».

L’opposition demande donc, par le biais de cette lettre ouverte (disponible dans sa totalité en cliquant ici), à la première magistrate de la ville d’organiser « une séance publique du Conseil Municipal sur ce sujet ».

Une pétition contre la fermeture de ce bassin a aussi été lancée par Madame Paisant, pour la signer il vous suffit de cliquer ici (pour la télécharger) ou, n’hésitez pas à contacter Madame Paisant par mail à mcpaisant@free.fr.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mat 01/04/2009 10:36

Pour ma part, maintenant c'est sanction à perpétuité dans les urnes municipales pour la gauche !

karim 31/03/2009 13:41

"les jeunes d’aujourd’hui « ont tous une piscine en plastique dans leur jardin »."

les jeunes de la Côte Sainte Catherine, qui n'ont pas la chance d'avoir un jardin, remercieront Mr le Chef du service des sports !

John John 31/03/2009 13:37

Plus de mini golf, plus de piscine.... et après on va râler que nos gamins passent la journée à jouer sur leurs consoles.... c'est triste !

Kidor Dine 30/03/2009 20:39

Quelle erreur que de vouloir fermer cet équipement chargé d'histoire et de souvenirs.

Caro 30/03/2009 18:51

La gauche barisienne a effectivement une conception bien à elle de l'urgence écologique: après avoir préféré la gratuité du tub (que personne ne réclamait soit dit au passage - maintenant que les bus sont bondés, les gratuitsusagés réclament par contre des places assises!!) à l'extension prévue du réseau aux villages environnants, voilà que nous irons tous nous baigner l'été sous cloche de verre ou, à défaut, devront orner nos jardins si nous en avons de piscines en plastique à remplir de quelques centaines de m3 d'eau.