Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue...

Bienvenue sur le site de la BarFixe! Le but de ce blog est de réveler les dessous de la vie locale et/ou politique de Bar-le-Duc. Bien entendu, toutes les personnes le souhaitant peuvent intervenir en laissant des commentaires sur chacun des articles. Un droit de réponse vous est aussi réservé si vous vous sentez personnellement concerné par un de nos articles. Pour exercer ce droit de réponse, ou pour nous communiquer des scoops ou infos bouillantes, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et/ou articles à barfixe@live.fr .
Pour recevoir les articles de BarFixe, dès leur parution, dans votre boite mail, inscrivez-vous à notre newsletter gratuite (pour en savoir plus
cliquez ici).

Prochains Conseils :

Prochaines réunions publiques du Conseil Municipal :



Prochaines réunions publiques de la Communauté d'Aglomération Meuse Grand Sud :



Ces réunions publiques se déroulent à 18h15 dans la salle du Conseil Municipal, en Mairie de Bar-le-Duc.

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 19:32

Nous avons pu découvrir dans un article de l'Est Républicain de ce dimanche qu'au détour d'une réunion de quartier aux allures de conférence de presse, Madame le Maire souhaitait revenir sur une "rumeur" qui circulerait dans la cité...

Mais quelle rumeur ? Madame le maire serait accusée d'avoir favorisé son fils lors de l’acquisition d’un terrain au Petit Juré... Si certains barisiens n'avaient pas eu vent de ce bruit qui court, les voilà informés, et ceux par l'intéressée elle même...

gymnase-cote---vue-bar-le-duc.jpgSelon la presse, Madame le Maire s'explique ainsi : « Il y a eu quatre phases de constitution du lotissement du Petit-Juré. La première, où se trouve le terrain, a été actée par le conseil municipal en 1978 au prix de 160 à 180 francs le m² (25 à 27 €). La dernière tranche qu’il a fallu déboiser a été négociée à 48 € le m² en 2006. À la création, un abattement du prix pour une dizaine de parcelles, dont celle de mon fils, a été mis en place. Leur configuration particulière nécessitant des travaux supplémentaires. Dans tous les cas, les terrains étaient vendus viabilisés. [...] Ces parcelles ont été réservées pour des logements sociaux. En 2000, elles sont donc cédées à l’euro symbolique à la SAVTB, désormais l’OPH. Quatre logements ont été bâtis. En 2011, l’organisme n’ayant plus de projet, les derniers terrains ont été rétrocédés à la ville. Après avoir fait le tour des candidats à l’achat, mon fils était le seul candidat. [...] Mon fils a payé 25.953 € et la viabilisation a coûté à la municipalité un peu moins de 6.000 €. Je ne vois pas en quoi il y a du favoritisme ici. Avec la rumeur, mes enfants ont voulu abandonner le projet. J’ai refusé. Cela aurait été égoïste. »

Plus étonnant encore, notre première magistrate dévoile une autre rumeur qui sévirait sur Bar-le-Duc... Elle aurait aidé ses enfants à trouver du travail...

Avouant à demi-mots, Madame le Maire s'explique : « C’est difficile pour une mère de dire à ses enfants, je ne peux pas t’aider. Surtout en cette période où le chômage n’épargne personne et alors que j’en aide d’autres. J’ai dû leur expliquer que même s’il y avait des postes à pourvoir dans la collectivité, je ne voulais pas qu’ils candidatent. Est-ce du favoritisme lorsque sa fille est retenue au CIAS pour un contrat aidé d’un an ? Je ne crois pas. Surtout qu’il est terminé et qu’elle est au chômage ! Quant à mon fils, il a un BTS informatique mais ne travaille pas dans ce domaine car je n’ai pas voulu qu’il postule au poste disponible à l’hôpital. Après un contrat aidé transformé comme pour d’autres à la même période, il a un poste de manutentionnaire au CH ».

Bilan des opérations, après deux emplois trouvés et un terrain acheté, Madame le Maire, qui n'a toujours annoncé si elle serait ou non candidate à sa propre succession, se dit "meurtrie" par ces accusations...

Cette réunion de quartier et ces confessions dans la presse suffiront-elles pour faire taire les rumeurs ? L'avenir nous le dira...

Partager cet article

Repost 0
Published by BarFixe - dans Indiscrétions
commenter cet article

commentaires

pilou pascal 03/08/2013 03:25

bonjour cela me fait bien rire
il existait un poste a pourvoir en informatique et a diplomes egales la mairie recrute des gens exterieurs a la ville et du departement au lieu d aider les chomeurs de sa villes
voilo la realitee du communautarisme dans cette ville la ou il existe le plus d e francs macon au metre carre.
vous n etes pas de leur clan vous avez rien vous pouvez creuver tel est la realitee dans cette ville
vive marine

BarFixe 23/09/2013 22:06



Vos propos n'engagent que vous Pilou.



NAGA Olivier 11/06/2013 18:53

C'est très grave et cela porte un nom "le conflt d'intérêt" ou la prise illégale d'intérêt qui est, dans un état de droit comme le notre, un délit. Bref, sans aller jusque là étant donné la
médiocrité de ce petit arrangement entre camarades, c'est plutôt l'injustice qui est déplorable, car bon nombre de nos concitoyens aimeraient beaucoup bénéficier de ces contrats aidés sans en
minimiser la valeur comme semble le faire Madame le magistrat dans l'article de Bar Fixe "Est-ce du favoritisme..... pour un contrat aidé d'un an", sous entendant pour si peu. Oui ce "si peu"
changerai de manière significative la pauvreté de certain nécessiteux de notre ville. Mais à sa décharge ou plutôt pour souligner son manque de discernement, OUI nous sommes d'accord avec elle
lorsqu'elle dit combien "c'est difficile pour une mère de dire à ses enfants, je ne peux pas vous aider" mais c'est pourtant le quotidien de nombreuses mères à Bar Le Duc qui ne peuvent céder à la
tentation d'user de leurs influences car elles en n'ont pas. Un mandat gagné sur la confiance des électeurs a vocation à servir l(intérêt général et en aucun cas des faveurs individuelles si
petites soient-elles.