Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Bienvenue...

Bienvenue sur le site de la BarFixe! Le but de ce blog est de réveler les dessous de la vie locale et/ou politique de Bar-le-Duc. Bien entendu, toutes les personnes le souhaitant peuvent intervenir en laissant des commentaires sur chacun des articles. Un droit de réponse vous est aussi réservé si vous vous sentez personnellement concerné par un de nos articles. Pour exercer ce droit de réponse, ou pour nous communiquer des scoops ou infos bouillantes, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et/ou articles à barfixe@live.fr .
Pour recevoir les articles de BarFixe, dès leur parution, dans votre boite mail, inscrivez-vous à notre newsletter gratuite (pour en savoir plus
cliquez ici).

Prochains Conseils :

Prochaines réunions publiques du Conseil Municipal :



Prochaines réunions publiques de la Communauté d'Aglomération Meuse Grand Sud :



Ces réunions publiques se déroulent à 18h15 dans la salle du Conseil Municipal, en Mairie de Bar-le-Duc.

/ / /

Madame le Maire,

 

                                               Permettez-moi de prendre quelques instants la parole avant l’adoption du procès-verbal du conseil municipal qui s’est tenu le 30 juin dernier et au cours duquel vous m’avez installé dans mes fonctions de conseiller municipal de Bar-le-Duc, et ce malgré mon absence que vous avez-vous-même expliquée à nos collègues. Les paroles de bienvenue que vous avez eues à mon endroit m’ont particulièrement touché et je vous en remercie sincèrement.

 

                                               La presse locale m’a demandé, depuis quelques mois, que je veuille bien m’expliquer sur ce qui motive mon retour au sein de cette assemblée  qui m’a vu siéger pendant 25 ans de 1983 à 2008, 12 ans dans l’opposition sous la mandature de Jean BERNARD et 13 ans en qualité d’adjoint sous les mandatures de Bertrand PANCHER et de Martine HURAUT. Que mes amis journalistes ne prennent pas ombrage de mon silence mais je préférais m’expliquer, en premier lieu,  devant le Conseil Municipal. Il est vrai que j’avais accepté la proposition de Martine HURAUT de figurer sur sa liste municipale en mars 2008 mais en demandant de ne figurer qu’en 10e position. La suite de l’histoire tout le monde la connaît : votre victoire en mars 2008 signifiait pour moi mon retrait de la vie municipale, les démissions de Martine HURAUT et d’Hélène LEMOINE vous ont amené à me faire savoir que vous procèderiez à mon installation aux lieu et place de Madame LEMOINE le 30 juin dernier. Comme le code électoral ne fait pas une obligation au Maire de demander au suivant de la liste, en cas de démission, s’il désire ou non siéger, je me suis décidé d’accepter de faire encore quelques pas au sein de notre assemblée. D’aucuns diront que j’avais dit que je refuserais et que …. et que …. Je ne polémiquerai pas et me contenterai de leur rappeler que seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis. Et pour ceux qui me demandent, de surcroit,   pour combien de temps durera ma présence, je réponds, en pastichant Fernand RAYNAUD : Un certain temps. 

 

                                               Par contre une certitude, les propos tenus par Alain BURNEL lors de la séance du 1er avril dernier lorsque vous avez souhaité donner le nom de Jean BERNARD à l’équipement sportif de Marbeaumont, vis-à-vis de moi en disant que j’avais fait courir un bruit regrettable concernant une volonté de Jean BERNARD ne sont pas étranger à mon désir de pouvoir m’exprimer devant vous. Monsieur BURNEL, si je traduis bien vos paroles, je suis un affabulateur doublé d’un menteur !!! Sachez, mais vous le savez bien, que Jean BERNARD et moi avons été collègues de travail au Lycée Poincaré ; il m’a fait découvrir en 1968, malgré mes opinions politiques de droite que je n’ai, d’ailleurs, jamais cachées, le combat syndical … cela m’a amené à me syndiquer et à militer au sein de la  F.E.N. ; mes collègues (et ils ne sont pas tous de droite sauf erreur de ma part) m’ont d’ailleurs élu, quelques années plus tard, pour siéger au Conseil Syndical National du Syndicat des Personnels de Direction de l’Education Nationale, poste que j’ai occupé pendant de longues années. Cela je le devais, indirectement à Jean BERNARD. Et puis il y a eu 1995 où son successeur désigné, Monsieur Gérard CUREAU, a été battu par la liste que nous menions avec Bertrand PANCHER. La 1re démarche que nous ayons faite, Bertrand PANCHER et moi, a été de rendre visite et à proposer à Jean BERNARD d’accepter l’Honorariat et la Médaille d’Or de la Ville pour son action à la tête de Bar-le-Duc pendant ¼ de siècle. La réponse de l’intéressé a été nette et sans appel : « je ne veux absolument  rien accepter de votre future équipe » !!! Nous nous sommes souvent revus par la suite et pour moi c’était toujours avec beaucoup de plaisir !!! Et puis une fois, alors que nous discutions sur le trottoir devant la Crèche Elisa, il m’a rappelé son refus initial !!! Certes, il ne m’a pas fait une lettre de confirmation : nous nous comprenions toujours  et avions une confiance mutuelle l’un envers l’autre car nous nous respections.  C’est pour cela que j’ai fait part de ses propos lors d’un Conseil Municipal où nous avions été attaqués sur le fait que nous ne faisions rien pour marquer la reconnaissance de la ville envers l’Ancien Premier Magistrat. La fille de Jean BERNARD a envoyé une lettre à Martine HURAUT pour nous faire part de son étonnement et nous dire que de tels propos ne pouvaient pas avoir été prononcés par son père : j’ai proposé de la recevoir pour que nous en discutions. Elle n’a jamais répondu à notre lettre.

 

                                               Alors Madame le Maire j’espère, qu’enfin, on donnera foi à mes paroles qui ne font d’ailleurs que renforcer l’éloge de Jean BERNARD que vous avez faite le 1er avril, devant le conseil municipal, et à laquelle je m’associe bien volontiers,

 

                                               A titre personnel, je suis très heureux de votre décision quant à l’appellation du stade Jean BERNARD. Et pour clore cette intervention laissez moi vous dire, dussé-je peut-être encore être traité de menteur,  que nous avions été malgré tout tentés, avec Martine HURAUT, de donner, le nom de Jean BERNARD à l’actuelle avenue Robert SCHUMANN dans sa partie allant du rond point de la Médiathèque au rond-point de l’entrée de la Zone de la Grande Terre et ce, en ne respectant pas son souhait qui se limitait à notre seule équipe municipale. Jean BERNARD a été celui qui a décidé du tracé de la pénétrante de Bar-le-Duc. Nous voulions marquer ainsi cette action importante pour notre Ville. Nous ne l’avons pas fait car, à quelques mois d’une échéance municipale, qu’aurions-nous entendu de la part de nos adversaires politiques  !!!   Et puis, je suis peut-être le seul à le penser, quel plus bel hommage puissions nous donner à un des meilleurs Maires qu’ai eu la Cité, que de respecter sa volonté.

 

                                               Merci d’avoir eu la gentillesse de m’écouter.

Partager cette page

Repost 0
Published by