Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Bienvenue...

Bienvenue sur le site de la BarFixe! Le but de ce blog est de réveler les dessous de la vie locale et/ou politique de Bar-le-Duc. Bien entendu, toutes les personnes le souhaitant peuvent intervenir en laissant des commentaires sur chacun des articles. Un droit de réponse vous est aussi réservé si vous vous sentez personnellement concerné par un de nos articles. Pour exercer ce droit de réponse, ou pour nous communiquer des scoops ou infos bouillantes, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et/ou articles à barfixe@live.fr .
Pour recevoir les articles de BarFixe, dès leur parution, dans votre boite mail, inscrivez-vous à notre newsletter gratuite (pour en savoir plus
cliquez ici).

Prochains Conseils :

Prochaines réunions publiques du Conseil Municipal :



Prochaines réunions publiques de la Communauté d'Aglomération Meuse Grand Sud :



Ces réunions publiques se déroulent à 18h15 dans la salle du Conseil Municipal, en Mairie de Bar-le-Duc.

/ / /

Déclaration du collectif

pour la défense du bassin extérieur de la piscine de Bar le Duc

 

Suite aux nouveaux éléments apportés au dossier depuis ces derniers jours (rapport de la DDASS sur l’état du bassin extérieur, annonce du vœu d’urgence au Conseil Général le 11/06), nous avons demandé à rencontrer de nouveau Mme le Maire.

Celle-ci nous a reçu lundi matin (22/06) avec M. ACHARD, en charge du dossier. Nous précisons néanmoins que certains membres du collectif (M. et Mme Paisant en l’occurrence) n’étaient pas souhaités à cette entrevue.

 

Nous tenions à revenir sur certains éléments présentés dans le rapport de la DDASS qui nous a été transmis par la mairie le 16/06 et nous voulions demander quelle allait être la position de Madame le Maire lors du prochain conseil municipal quant au devenir de la piscine.

 

Nous affirmons que la fermeture du bassin extérieur de la piscine cet été est le résultat d’une mauvaise volonté caractérisée de la part de l’équipe municipale.

 

Comme nous le disons depuis le début, la réparation de la fuite (seulement la fuite, pas tout le réseau comme avancé en réunion publique le 9/04) n’oblige en aucune façon à la remise aux normes du bassin (cf. rapport de la DDASS). Il était donc tout à fait possible de procéder à cette réparation (peu coûteuse en dépit des multiples annonces) ainsi qu’à celle des quelques carrelages fissurés (entretien normal) pour ouvrir le bassin cet été.

Rien n’a été fait en ce sens, car du problème de la fuite, on a préféré conclure à la vétusté du bassin et proclamer dans la foulée sa condamnation définitive. La meilleure preuve étant que M. CORRIER, adjoint au sport, était incapable de localiser précisément la fuite lors de la visite du site samedi dernier (20/06). Aucune démarche n’a été faite en ce sens et M. CORRIER s’est contenté de prendre des photos « à charge » pour montrer un bassin abîmé par endroit, qui plus est en fin de printemps donc avant tout nettoyage.

 

Que la réparation ne soit que « transitoire » (rapport DDASS) et qu’il faille envisager une « réflexion globale » sur le devenir de ce bassin, nous en convenons volontiers.

 

Cette réflexion n’empêchait aucunement la mise en service du bassin cet été. L’équipe municipale souhaite prendre le temps de la réflexion pour de nombreux dossiers, il est regrettable que concernant ce bassin extérieur, on n’ait pas eu la même démarche.

Nous aurions souhaité que l’équipe municipale, au vu notamment de la mobilisation des Barisiens et des gens de la CODECOM (plus de 3000 signatures pour la pétition « touche pas à ma piscine », essaye de proposer un projet pour garder cet équipement rare. D’ailleurs le Conseil Général s’est invité dans le débat pour aider à la sauvegarde de ce bassin (séance du 11/06) au nom de sa rareté et du manque d’équipements de cette envergure dans le sud du département.

 

Au lieu de cela, Madame le Maire nous a dit vouloir demander lors du prochain Conseil Municipal au CG le transfert du Centre nautique au nom de son « intérêt départemental » mentionné lors de la séance au CG du 11/06.

Nous doutons de la sincérité et du sérieux de cette proposition, d’autant que lors de la précédente entrevue avec Madame le Maire, le 13/05, elle nous déclarait qu’il ne fallait pas compter sur le CG pour des subventions. Et là nous devrions croire en la sincérité de sa démarche ! Le CG n’a pas vocation à prendre en gestion directe un centre nautique (qui serait plutôt de la compétence de la CODECOM nous semble-t-il). A nos yeux cette démarche relève davantage de la manœuvre politicienne (rejeter sur le CG la condamnation de ce bassin) que d’une réelle recherche de solution politique au problème.

 

Mauvaise volonté et mauvaise foi donc. Nous déplorons ce choix dont les perdants seront toujours les mêmes, les plus modestes qui ne partent pas en vacances ou qui n’ont pas de piscine privée (ils sont nombreux contrairement à ce que l’on a pu lire par ailleurs) pour profiter un peu des beaux jours de l’été. Bien des usagers et des habitués vont aussi regretter cette piscine plein air.

 

La mobilisation des Barisiens manifesté par la pétition n’a pas été entendue. Il est vrai que Madame le Maire n’accorde que peu de crédit à cette pétition car elle affirme que nous, le collectif, en la faisant circuler, nous faisions de la « désinformation ». Nous nous permettons de dire quand même que la DDASS invoquée par l’équipe municipale en réunion publique le 9/04 n’avait pas été sollicitée par cette dernière et que ce n’est que par un courrier du 6/05 que celle-ci a été consultée pour un diagnostic sur le bassin qui a établi que la réparation de la fuite n’engageait pas la nécessité immédiate d’une remise aux normes (ce que le collectif a affirmé dès le mois d’avril).

 

Nous déplorons donc dans la gestion de ce dossier le manque de volonté et la mauvaise foi, nous aurions souhaité que nos élus se battent davantage pour le maintien d’un équipement emblématique aussi apprécié de la population. Madame le Maire a déclaré à la presse dès le mois de mars à propos de ce dossier que « faire de la politique c’était parfois avoir le courage de renoncer », nous en convenons mais pas avant d’avoir essayé !

Partager cette page

Repost 0
Published by