Bienvenue...

Bienvenue sur le site de la BarFixe! Le but de ce blog est de réveler les dessous de la vie locale et/ou politique de Bar-le-Duc. Bien entendu, toutes les personnes le souhaitant peuvent intervenir en laissant des commentaires sur chacun des articles. Un droit de réponse vous est aussi réservé si vous vous sentez personnellement concerné par un de nos articles. Pour exercer ce droit de réponse, ou pour nous communiquer des scoops ou infos bouillantes, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos et/ou articles à barfixe@live.fr .
Pour recevoir les articles de BarFixe, dès leur parution, dans votre boite mail, inscrivez-vous à notre newsletter gratuite (pour en savoir plus
cliquez ici).

Prochains Conseils :

Prochaines réunions publiques du Conseil Municipal :



Prochaines réunions publiques de la Communauté d'Aglomération Meuse Grand Sud :



Ces réunions publiques se déroulent à 18h15 dans la salle du Conseil Municipal, en Mairie de Bar-le-Duc.

Syndication

  • Flux RSS des articles
Mardi 15 septembre 2 15 /09 /Sep 06:00

Enfin de retour, la rédaction de BarFixe, vous propose de commencer la semaine en douceur avec la promotion de l’exposition de Patricia ERBELDING pour l’association Expression :

 

"Il existe une artiste qui séjourne, au calme, près de la place de la Bastille, toujours vêtue de noir, le pinceau entre l’ombre et le ciel.

Patricia Erbelding ne choisit guère la couleur, celle qui envahit les murs d’ici, frénétique, celle qui fouille les yeux trop fort. Dans un espace agencé en forme de carré, je suis allé la rencontrer récemment. Refusant les excès, elle compte ses gestes tel le lissier la laine. L’artiste passe un long temps devant la toile tendue, sur un châssis de bois, enclouée, rencontre par la suite. A l’inverse des autres, elle ne craint pas le blanc qu’elle utilise sans cesse. Elle l’invite à demeurer au silence avant de déployer toutes ses nuances. Certes la toile essaie de crier, mais en dedans. Qu’importe si derrière les doigts du peintre la ville gronde, geint, se désespère de n’être souvent que spectacles inter changés, cette artiste peint la multiple blancheur, d’abord celle des astres, du désert, des gazelles qui ont cessé les grands  bonds. Puis viennent quelques traces resurgies brûlées de la nuit des temps, ocre et fauve ensemble. Un être très rapide pourrait penser que les tableaux de Patricia Erbelding refusent de s’offrir. Erreur. Dans le tréfonds, affleure une étendue liquide, tombée pour le pinceau, de l’épaisseur des gouttes de rosée, fébrile quand on se hisse de ce côté. Pareilles au bambou, brun une fois qu’il est mort, l’artiste dans son silence trace ainsi des lignes étroites en guise d’épaule, en guise de genou. Pour le regard attentif, cette chair fut intense et, désormais sans l’ombre, son détachement déroute, fascine. La toile lente commence comme face à l’incendie une forêt s’affirme immense… 

Quel piège réside ici que le peintre devine ? La nuit est survenue pendant notre entretien, affrontant les toiles blanches de Patricia Erbelding. J’ai quitté l’endroit rare en laissant sur ces murs vibrer une lumière. Il s’y mêle un secret."

 

Les œuvres de Patricia ERBELDING sont exposées à l’Espace Saint Louis de Bar-Le-Duc (Ville Haute) jusqu’au 11 octobre 2009.

 

Par BarFixe - Publié dans : Culture & Animations
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés